Liberales Institut

Liberales Institut im Dienst der Freiheit

Institut Libéral
Place de la Fusterie 7
1204 Genève, Suisse
Tél.: +41 (0)22 510 27 90
Fax: +41 (0)22 510 27 91

Au-delà du mythe des «trois piliers»

Pierre Bessard et Paolo Pamini

  • pdf
  • print
  • e-mail

ÉTUDE. Une prévoyance individuelle pleinement capitalisée offre les meilleures perspectives, indépendamment de la démographie.

Il ne fait aucun doute que le financement futur des retraites est l'un des plus grands défis contemporains de toutes les sociétés avancées. Les problèmes des systèmes par répartition actuels sont largement reconnus, même si ce mode de financement bénéficie encore d'une grande popularité après des décennies de propagande politique. En Suisse, depuis l'introduction du système de Ponzi de l'AVS en 1948, l'espérance de vie moyenne a progressé de 68 à 83 ans, alors que l'âge légal de référence pour le départ à la retraite est resté figé, ce qui implique le financement de rentes sur des périodes sensiblement plus longues.

En raison des lacunes du système actuel et des risques permanents de la politisation et de l'étatisation, la transition vers la capitalisation individuelle est le principe de base à adopter pour établir un régime de pension idéal à l'avenir. Le système de retraites par capitalisation, qui repose sur des comptes d'épargne individuels, assure un véritable respect de la propriété. Le capital appartient aux épargnants et peut être transféré à autrui, par exemple à leurs descendants — contrairement aux prélèvements sur les salaires et aux impôts, qui sont, en règle générale, dissipés immédiatement.

La capitalisation est donc, sur le plan moral, infiniment supérieure au système par répartition: les prestations ne sont pas versées aux dépens et au détriment d'autrui et en particulier des jeunes générations. La capitalisation renforce également l'égalité devant le droit, non seulement parce que les droits de propriété des épargnants sont respectés, mais aussi parce que la rente est ici en conformité avec le travail et les efforts consentis par les épargnants. Quant aux rentes potentielles, elles s'avèrent beaucoup plus élevées et accessibles à tous les niveaux de revenus.

Lire l'étude:
Au-delà du mythe des «trois piliers»
(33 pages, PDF)

Décembre 2016

privatautonomie category logo