La Suisse, refuge de la liberté individuelle ou de la dictature de la majorité?

Pierre Bessard

RAPPORT. La démocratie directe est généralement surestimée par rapport à la concurrence entre les juridictions.

Le succès relatif de la Suisse n'est guère contestable: elle est régulièrement consacrée l'un des pays les plus compétitifs et considérée comme le plus innovant pour la huitième année consécutive. Signe d'insolence pour certains, elle ne fait pas partie de l'Union européenne et pourtant — ou peut-être grâce à cela — elle figure souvent en tête des classements européens, notamment en matière de liberté. La Suisse est l'un des pays les plus prospères, avec la fortune par habitant la plus élevée et, ce qui est également proche d'un record mondial, elle affiche un taux d'activité supérieur à 80%.

Ce sont de bonnes raisons pour procéder à une analyse approfondie des facteurs de succès du pays. Au niveau du système politique, la démocratie directe est souvent avancée comme le facteur clé. Elle en est avant tout le visage le plus visible et parfois le plus spectaculaire en raison d'initiatives peu «politiquement correctes». Et n'est-il pas démontré scientifiquement que la démocratie directe rend plus heureux?

Lire le rapport:
La Suisse, refuge de la liberté individuelle ou de la dictature de la majorité?
(10 pages, PDF)

Décembre 2018

politische-vielfalt category logo