laissez-les-pauvres-prosperer

Liberales Institut im Dienst der Freiheit

Institut Libéral
Place de la Fusterie 7
1204 Genève, Suisse
Tél.: +41 (0)22 510 27 90
Fax: +41 (0)22 510 27 91

Laissez les pauvres prospérer!

L'économiste Hernando de Soto plaide à Genève pour le «cadre juridique» de Röpke dans les pays en développement.

Le libéralisme est aussi bien une cause de l'esprit que du cœur et d'une mise en pratique correcte: telle est le premier message de l'économiste péruvien Hernando de Soto dans sa conférence lors du Congrès Wilhelm Röpke que l'Institut Libéral, en collaboration avec d'autres organisations, a tenu du 14 au 16 avril 2016 au Graduate Institute de Genève.

Le printemps arabe, qui a débuté fin 2010 avec une série d'auto-immulations tragiques de marchands entravés par l'État, a très clairement montré ce que cherchent avant tout à atteindre les jeunes des pays en développement: la reconnaissance de leur droit de propriété, la possibilité de créer une entreprise, l'autonomie juridique. Ce qui leur manque trop souvent, c'est un cadre juridique adéquat, une condition qu'avait déjà identifiée Röpke. L'Europe, qui est confrontée aujourd'hui à des flux migratoires d'Afrique du Nord et du Proche-Orient, serait bien inspirée de considérer ce à quoi aspirent réellement ces jeunes hommes aptes et prêts à travailler, plutôt que de supposer que leur pauvreté est due à un conflit religieux.

Hernando de Soto, qui a grandi en Suisse et étudié au Graduate Institute sous Röpke, a conseillé plus de trente gouvernements dans les pays en développement et anciennement socialistes dans la mise en place d'une économie libre et des institutions juridiques qui l'accompagnent. Il allie à la fois la connaissance théorique, l'observation de la réalité de la vie humaine et le don de captiver son audience.

Enregistrement vidéo de la conférence (31 minutes, en anglais)

Version écrite (en français)

Rapport «Droits de propriété et marchés: la meilleure promesse pour les pauvres»

9 mai 2016