Liberales Institut im Dienst der Freiheit

Institut Libéral
Place de la Fusterie 7
1204 Genève, Suisse
Tél.: +41 (0)22 510 27 90
Fax: +41 (0)22 510 27 91

En défense de la concurrence fiscale

À l'émission «En Ligne Directe» de La Première à propos de l'imposition des entreprises à l'échelle mondiale.

Une harmonisation internationale des fiscalités est-elle la réponse à l'optimisation fiscale des entreprises? Pour le directeur de l'Institut Libéral, invité de l'émission «En Ligne Directe» de La Première, il s'agit surtout d'une fuite en avant et d'un oreiller de paresse politique qui cherche à dissimuler les vrais problèmes: une charge fiscale excessive, le surendettement, des promesses démagogiques qui ne peuvent être financées. En supprimant le garde-fou de la concurrence, il faudrait s'attendre à ce que les impôts augmentent pour tous: cela signifierait moins de capital pour investir et innover et donc une progression moindre des niveaux de vie.

Selon Pierre Bessard, les pays compétitifs ne nuisent pas aux pays mal gérés, mais les aident, dans la mesure où ils préservent du capital qui peut être réinvesti dans les «enfers fiscaux». L'économie n'est pas un jeu à somme nulle: l'Union européenne réalise par exemple un excédent commercial de 30 milliards d'euros avec la Suisse et près d'un million de ressortissants européens trouvent un emploi en Suisse. Les cantons suisses les plus compétitifs contribuent au dynamisme de la Suisse; il en va de même des juridictions plus compétitives au niveau européen ou au niveau mondial.

Écouter l'émission:
Devrait-on taxer les entreprises à l'échelle mondiale?

Consulter également:
Centre pour la concurrence fiscale

23 mai 2013