Indice de liberté économique 2012

La liberté économique diminue la probabilité de crises bancaires.

La Suisse reste le pays d'Europe le plus libre économiquement, alors qu'elle se situe au quatrième rang mondial. C'est ce qu'indique le rapport 2012 de l'indice de liberté économique dans le monde, publié en Suisse par l'Institut Libéral. Au niveau global, l'indice affiche une légère amélioration de 6,79 points l'an dernier à 6,83 points (sur une échelle de 1 à 10). Cela représente une modeste inversion de tendance, après que l'indice avait reculé de façon substantielle dès 2007.

Hong Kong s'avère à nouveau le territoire où la liberté économique est la plus élevée, suivi de Singapour et de la Nouvelle-Zélande. Pour la première fois cette année, des pays des cinq continents trouvent une place parmi les dix pays les plus libres. A l'autre extrémité du classement, Zimbabwe, Myanmar et le Venezuela ferment la marche.

La rapport annuel examine pour la première fois le lien entre la liberté économique et les crises bancaires. Les résultats empiriques contredisent les nombreuses réactions populaires à la dernière crise financière qui l'ont attribuée à la déréglementation des marchés financiers. D'une part, une densité réglementaire élevée, en particulier sous forme de garanties étatiques des dépôts, augmente la probabilité d'une crise bancaire. D'autre part, une densité réglementaire et une charge fiscale élevées retardent la reprise économique. L'analyse historique arrive à la conclusion qu'un gain de liberté économique d'un point de l'indice réduit la probabilité d'une crise bancaire de trois points de pourcentage.

Inversement, les données historiques montrent qu'une réduction significative de la liberté économique suit régulièrement une crise bancaire. Cela suggère une interprétation erronée de telles crises, avec pour conséquence des décisions politiques contre-productives. Une diminution de la liberté économique suite à une crise bancaire augmente la probabilité de nouvelles crises. «Les analyses actuelles de l'indice de liberté économique montrent une image inquiétante. L'augmentation des réglementations et de la charge fiscale depuis 2007 n'a rendu le monde plus sûr, mais moins sûr. Un renforcement de la liberté économique serait au contraire nécessaire pour sortir de la crise le plus rapidement possible», commente Pierre Bessard, directeur de l'Institut Libéral.

Les analyses basées sur les données actuelles de l'indice documentent par ailleurs l'influence positive de la liberté économique sur l'autonomie économique. Les pays où la réglementation et la charge fiscale sont modérées affichent un degré élevé d'initiative entrepreneuriale au sein de la population. Un degré élevé d'entrepreneuriat augmente à son tour la productivité d'une économie et mène à davantage de prospérité. La liberté économique s'avère ainsi le moyen le plus efficace de surmonter une crise.

Lire le rapport:
Economic Freedom of the World (322 pages, PDF)

21 septembre 2012