Les impasses du multiculturalisme libéral

Thierry Aimar

BRIEFING. Le libéralisme ne doit pas protéger les droits des groupes, minoritaires ou autres, mais ceux des individus.

Le «multiculturalisme libéral» souhaite défendre les droits de minorités socialement discriminées et favoriser la diversité communautaire. Sur le terrain théorique, cette dérive a dénaturé le libéralisme en le détournant de son sens premier et fondamental: le respect et le développement des subjectivités individuelles.

Tout communautarisme porte en lui la notion de privilèges, ce qui rend contradictoire de défendre le principe de la diversité communautaire tout en désirant l'égalité des droits entre chaque groupe. Il faut défendre non pas les droits de communautés mais ceux des individus. C'est-à-dire leur droit d'être rémunérés selon leur contribution à la création collective de valeur et de ne pas être empêchés d'accéder à des opportunités par une étiquette communautaire collée arbitrairement sur leur front par des groupes de prédateurs soucieux de leurs privilèges et de leurs rentes.

Défendre un multiculturalisme communautaire, fondé sur l'antagonisme entre des groupes, revient à détruire la société, basée sur un échange mutuellement bénéfique entre des individus nécessairement singuliers. L'objectif n'est donc pas de favoriser une diversité communautaire, mais de faire respecter des identités individuelles.

Lire le briefing:
Les impasses du multiculturalisme libéral
(9 pages, PDF)

Novembre 2020

liberale-kultur category logo