Archives Evénements 2022

  • Vendredi 10 juin 2022, à 18h30

    Conférence en ligne «Benjamin Constant : un destin libéral»

    En ligne

    Début à 18h30, via Zoom

    La Liberté faite homme. Né en 1767 à Lausanne dans une famille protestante d'origine française, orphelin de mère dès sa naissance, il mena une existence vagabonde à travers l'Europe, où il se fit remarquer aussitôt par la puissance de son esprit et son extraordinaire facilité d'expression, ainsi que par ses amours erratiques et ses dettes de jeu. En 1795, formant avec Germaine de Staël un couple exceptionnel et orageux, il s'engage en politique. Par la plume et par l'action, sa ligne ne variera jamais : conjurer la tentation totalitaire par un gouvernement représentatif équilibré et garantissant toutes les libertés. C'est pourquoi il s'opposa vivement à l'Empire autoritaire puis à la Restauration réactionnaire. Parmi ses innombrables écrits et discours, les Principes de politique furent le bréviaire de la jeunesse libérale, et ses obsèques, en décembre 1830, donnèrent lieu à Paris à une énorme manifestation de foule, qui saluait la liberté faite homme. Dans une démocratie en crise, Benjamin Constant est plus actuel que jamais.

    Après la présentation, vous aurez l'occasion de poser vos questions à l'intervenant.

    Intervenant :

    Léonard Burnand est professeur d'histoire moderne et doyen de la faculté des Lettres de l'Université de Lausanne. Il dirige en son sein, depuis 2012, l'Institut Benjamin Constant. A ce titre, il est associé à la publication monumentale des Oeuvres complètes et préside le comité de rédaction des Annales Benjamin Constant. Sa biographie de Benjamin Constant vient de sortir aux éditions Perrin.

  • Vendredi 6 mai 2022, à 19h

    Conférence «L'interventionnisme étatique, quelles conséquences ?»

    Lausanne

    Hôtel Continental (Place de la Gare 2, 1001 Lausanne)
    à 19 h (accueil dès 18 h 30)

    Cet événement fait suite au concours d'essai organisé par l'Institut Libéral, en collaboration avec le média Le Temps. La conférence sera suivie de la remise des prix aux gagnants.

    Nos libertés se réduisent sous prétexte de protectionnisme, d'écologie, d'égalité des sexes, ou de santé publique ? Pour Pierre Bentata, c'est que nous le voulons bien. Alors qu'elle est sur toutes les lèvres, la liberté individuelle a déserté les lieux. À en juger par l'extraordinaire inflation des règles, lois et autres normes, il n'est plus un domaine qui ne soit régenté par l'État. De l'éducation des enfants à la transmission du patrimoine, en passant par l'assurance, l'échange des données personnelles ou le travail le dimanche, rien n'échappe au contrôle public. Pourtant, l'immixtion croissante du pouvoir politique dans les affaires privées n'a rien de totalitaire. Bien que vécue comme une intrusion insupportable, elle résulte de la volonté du peuple qui a fait de l'État le garant de sa sécurité, le promoteur de son bonheur et l'artisan d'une société idéale. Situation paradoxale, qui prend sa source dans une représentation fantasmée d'un État devenu une divinité à même de satisfaire toutes les attentes. À condition qu'on lui sacrifie notre liberté individuelle. De cette relation d'amour-haine naissent le populisme, les révoltes sociales et la demande d'autoritarisme qui caractérisent la crise politique actuelle. Face à la menace d'un effondrement de la démocratie, une seule solution : réinventer un «mythe» libéral et remplacer le désir de servitude par un amour inconditionnel de la liberté.

    Intervenant:

    Pierre Bentata, professeur d'économie et conférencier. Il est notamment l'auteur de «Désillusions de la liberté», «L'Aube des idoles», «Libérez-vous!» et de «De l'esprit de servitude au XXIe siècle» (Éditions de l'Observatoire, 2017, 2019, 2020 et 2021).

    Remise des prix du concours d'essai pour étudiants de l'Institut Libéral à:

    Jérémie Bongiovanni, Université de Saint-Gall

    Guillaume Dreyer, Université de Genève

    Un(e) membre du jury expliquera pourquoi le jury a sélectionné les deux textes gagnants. Ces présentations seront suivies d'une discussion et d'un cocktail.

  • Jeudi 7 avril 2022, à 20h

    Conférence en ligne «John Stuart Mill, la liberté d'expression, hier et aujourd'hui»

    En ligne

    Début à 20h, via Zoom

    Connu notamment pour sa défense passionnée de la liberté d'expression, John Stuart Mill est un intellectuel important du libéralisme. Dans le livre qu'elle lui consacre («John Stuart Mill, libéral utopique»), Camille Dejardin montre à quel point le penseur anglais reste d'actualité. Durant la conférence, il sera principalement question de la position du philosophe, logicien et économiste au sujet de la liberté d'expression. Camille Dejardin présentera la pensée de Mill sur ce sujet, en son temps, puis ouvrira des perspectives en montrant les similitudes, apports, mais aussi différences ou points de friction dans nos démocraties contemporaines.

    Après la présentation, vous aurez l'occasion de poser vos questions à l'intervenante.

    Intervenante :

    Camille Dejardin est docteur en science politique de l'Université Paris II Panthéon-Assas et professeur agrégée de philosophie, enseignant en lycée depuis 2014. Son premier ouvrage «John Stuart Mill, libéral utopique», vient d'être publié aux Éditions Gallimard.

  • Mardi 15 février, à 20h

    Conférence en ligne «L'impact de la crise sur la liberté»

    En ligne

    Début à 20h, via Zoom

    Pour Mathieu Slama, la crise de la Covid-19 a révélé un nouveau totalitarisme «soft» soucieux du «safe». En cause, une gestion de crise cherchant non pas le bien commun, mais le bien-être de chaque citoyen - au prix de toutes ses libertés. Pour l'auteur, l'éclipse de démocratie qu'aura engendré la Covid-19 n'est pas un commencement mais au contraire l'aboutissement d'un mouvement déjà ancien qui a préparé à l'abdication volontaire en chaque citoyen de la première des libertés : celle de penser et de dire ce qu'il pense.

    Après la présentation, vous aurez l'occasion de poser vos questions à l'intervenant.

    Intervenant :

    Mathieu Slama est essayiste et enseigne la communication politique. Son nouveau livre «Adieu la liberté» vient d'être publié aux Presses de la Cité.