Liberales Institut im Dienst der Freiheit

Institut Libéral
Place de la Fusterie 7
1204 Genève, Suisse
Tél.: +41 (0)22 510 27 90
Fax: +41 (0)22 510 27 91

Jusqu'où peut-on taxer les riches?

Thierry Afschrift

  • pdf
  • print
  • e-mail

RAPPORT. Une idéologie sacrificielle millénaire sous-tend l'imposition discriminatoire selon le revenu et la fortune.

C'est une éternelle question que de savoir combien l'État peut prélever sur les uns, a priori «les riches» pour donner aux autres, «les pauvres».

La question donne l'impression qu'il s'agit d'une affaire de calcul. Elle est formulée comme s'il était évident que les riches devaient, non seulement donner, mais le faire sous la contrainte, et qu'il s'agirait seulement de tenter de situer la limite au-delà de laquelle cette contrainte ne serait plus acceptable: «jusqu'où» peut-on aller dans la redistribution, puisque c'est bien de redistribution qu'il s'agit?

En passant en revue les arguments les plus souvent avancés en faveur de l'imposition, on s'aperçoit que le système de répartition par l'impôt n'a pas de légitimité morale, mais repose exclusivement sur la force. Dans ce contexte, la «morale du sacrifice», héritée de la Religion et des pouvoirs absolus est un instrument idéal pour ceux qui gouvernent aujourd'hui. Rien de tel, en effet, que de convaincre le contribuable qu'il est obligé de se sacrifier, au profit de ceux qui bénéficient des largesses du pouvoir.

Lire le rapport :
Jusqu'où peut-on taxer les riches? (12 pages, PDF)

Avril 2012

wirtschaftliche-freiheit category logo